Bio

​Mimi Blais, pianist, composer, actress (born 22 March 1956 in Sillery, QC). Mimi Blais is a pianist, composer, comedienne and arranger known internationally for her specialization in ragtime music. Classically trained and equally at home with folk, jazz, blues and tango, she has performed solo, as accompanist, and as a featured performer in many cabaret shows. 

Education and Early Career 

Mimi Blais began piano lessons at age seven with Rita-Sonia Audibert in Québec City. At 14, she entered the Conservatoire de musique du Québec, where she studied piano with Nadia Strycek and Christiane Sénart (1970–77). She further refined her playing at McGill Universityfrom 1978 to 1984 under Dorothy Morton and Louis-Philippe Pelletier, and in master classes with Kendall Taylor and Menahem Pressler. While studying towards her Bachelor in Music, Licentiate and Concert Diploma, she was a soloist with the McGill Symphony Orchestra and the McGill Wind Symphony in Tchaikovsky's Piano Concerto No. 1and Gershwin's Rhapsody in Blue, respectively. 

Mimi Blais's professional career began with Jeunesses musicales of Canada (JMC) 1980–92. During this time she was accompanist to percussionist Marie-Josée Simard, and was part of Dynamic Duo with percussionist Sylvain Grenier. She also adapted Pierre Vellones's 1930 piano work, Au jardin des bêtes sauvages (1989), into a children's play with her sister, Hélène Blais. The sisters toured the work in Ontario and Québec schools (1990–94) and played at the National Arts Centre (1991) and Roy Thomson Hall (1993). 

Concentration on Ragtime 

In January 1990, Mimi Blais's career took an important turn towards ragtime when she played an all-rag concert at Place des Arts in Montréal. The change was cemented with the release of her first CD, Ragtime (1992), produced on a grant from the JMC. The next year in Maskinongé, Québec marked the premiere of her second major show, Soirée des années folles, which she wrote, produced, directed and accompanied. 

In 1994, she starred as a bordello pianist in Michel Garneau's Héliotropes at the Théâtre du Rideau Vert. She went on to star in the first show at the Montréal Casino's Cabaret as pianist-actress in Guy Caron's Le dîner farfelu (1996–97). She played with Quartango in 1997 before returning to the Casino with Le dîner farfelu... la suite! in 1998. The Casino also hired her to play in their cabaret during the summers from 2002 to 2005. 

In 1998, Mimi signed a recording contract with Port Royal/Orange Music that saw her focus on her solo career with albums including Taxi(1998), Old Rags New Rags (2000), Made in Québec (2002), Mimi Blais Plays André Gagnon (2004) and Once Upon a Rag Time (2005); the last two received nominations for ADISQ awards. The recordings feature many of her ragtime compositions. Her album Interlude was released in 2015. 

Mimi Blais has played annually at ragtime and jazz festivals across Canada (e.g., the Montreal International Jazz Festival) and the United States (e.g., the Scott Joplin Ragtime Festival), as well as in Belgium, Hungary and Norway. She has been regularly recorded for broadcast by the CBC and has appeared on a number of Québec television programs. In 2005, she received a grant from the Canada Council for the Arts to research Canadian ragtime music.

(Source: http://www.thecanadianencyclopedia.ca/en/article/mimi-blais-emc/)

Mimi Blais est pianiste, compositrice, comédienne et arrangeuse Canadienne reconnue mondialement comme une experte du ragtime. Elle a étudié le folk, le jazz, le blues et le tango, autant dans des établissements d’enseignement qu’à domicile. Elle s’est produite en solo, comme accompagnatrice et comme artiste principale, dans les cabarets. 

Formation et début de carrière 

Mimi Blais commence à prendre des leçons de piano à l’âge de sept ans auprès de Rita‑Sonia Audibert, à Québec. À 14 ans, elle entre au Conservatoire de musique du Québec, où elle étudie le piano auprès de Nadia Strycek et de Christiane Sénart, de 1970 à 1977. De 1978 à 1984, à l’Université McGill, elle peaufine son jeu auprès de Dorothy Morton et de Louis‑Philippe Pelletier et en suivant des cours de maîtrise auprès de Kendall Taylor et Menahem Pressler. Pendant qu’elle étudie au baccalauréat en musique, au licence en musique et au diplôme de concert, elle est soliste à l’Orchestre symphonique de McGill et à la Symphonie d’instruments à vent de McGill dans le Concerto pour piano nº 1 de Tchaïkovski et Rhapsody in Blue de Gershwin, respectivement. 

C’est au sein des Jeunesses musicales du Canada (JMC) que se déroulent les premières années (1980‑1992) de la carrière musicale de Mimi Blais. Pendant cette période, elle accompagne la percussionniste Marie‑Josée Simard et fait partie du Dynamic Duo avec le percussionniste Sylvain Grenier. En 1989, elle adapte Au jardin des bêtes sauvages, le recueil pour piano de Pierre Vellones (1930), pour une pièce de théâtre jeunesse avec sa sœur, Hélène Blais. De 1990 à 1994, les deux sœurs présentent leur œuvre dans des écoles de l’Ontario et du Québec, ainsi qu’au Centre national des arts (1991) et au Roy Thomson Hall (1993). 

Orientation ragtime 

En janvier 1990, la carrière de Mimi Blais prend un virage important, lorsqu’elle donne un concert intégralement ragtime à la Place des Arts, à Montréal. Ce virage vers le ragtime sera confirmé par la sortie de son premier CD, Ragtime, produit grâce à une subvention de JMC. L’année suivante à Maskinongé, au Québec, elle présente la première de son deuxième grand spectacle, Soirée des années folles, qu’elle a écrit, produit, mis en scène, en plus d’en être l’accompagnatrice. 

En 1994, elle joue le rôle d’une pianiste dans un établissement de prostitution dans Héliotropes, de Michel Garneau, au Théâtre du Rideau Vert. En 1996 et 1997, elle est à l’affiche du premier spectacle du Cabaret du Casino de Montréal comme pianiste et comédienne, dans Le dîner farfelu, de Guy Caron. En 1997, elle joue avec Quartango et en 1998, elle retourne au Casino dans Le dîner farfelu... la suite! De 2002 à 2005, le casino l’embauche à son cabaret pour les saisons estivales. 

En 1998, Mimi Blais signe avec Port Royal/Orange Music un contrat d’enregistrement qui l’amène à se concentrer sur sa carrière solo. Elle enregistre entre autres Taxi (1998), Old Rags New Rags (2000), Made in Québec (2002), Mimi Blais Plays André Gagnon (2004) et Once Upon a Rag (2005); ces deux derniers albums seront en nomination aux prix de l’ADISQ. Ces enregistrements présentent nombre de ses compositions de ragtime. Son album Interlude sort en 2015. 

Mimi Blais a participé à des festivals annuels de ragtime et de jazz au Canada (dont le Festival international de jazz de Montréal) et aux États‑Unis (dont le Scott Joplin Ragtime Festival) et s’est produite en Belgique, en Hongrie et en Norvège. Elle participe périodiquement à des émissions diffusées par la SRC et est passée à plusieurs émissions de télévision québécoises. En 2005, elle a reçu une subvention du Conseil des Arts du Canada pour faire de la recherche sur la musique ragtime au Canada.

(Source: http://www.encyclopediecanadienne.ca/fr/article/blais-mimi/index.cfm)